La finition broché ou brochure

impression finition brochure
impression finition brochure

Caractéristiques de la finition brochure

  • La reliure piqûre à cheval ou piquée: il s’agit de 2 agrafes sur le milieu de plusieurs pages pliés en deux. Il s’agit du principe de la brochure ou broché: finition brochure
  • La piqûre simple « 2 points ou 1 point»: il s’agit de deux agrafes sur le coté. C’est la reliure la plus rapide et  la plus économique: 
  • La piqûre « à cheval » donne un aspect plus « pro » surtout quand elle est combinée à un « massicot de chasse« . Une fois les agrafes posées, le massicot coupe les 3 bords extérieurs sur quelques mm pour que toutes les pages soient de même largeur pour une finition brochure
  • Cette finition “brochure”est surtout utilisée pour des documents  à durée de vie limité et avec un nombre de pages moyen (entre 4 et 60 pages).
  • Le nombre de pages est obligatoirement un multiple de 4 puisqu’on imprime sur un format double du format fini désiré en recto-verso. Exemple pour un 16 pages A4 fermé, on imprime 4 pages A3 en recto verso, ouvert plié en A4
  • Le choix du papier est surtout en fonction du rendu final recherché: 90g offset pour un rendu standard ou 135couché mat pour un meilleur rendu
  • Pas de minimum de commande mais pour un tarif intéressant, à partir de 50 exemplaires, le tarif unitaire baisse de manière significative.
  • On peut bien entendu mettre une couverture plus épaisse entre 160g à 300g couché brillant ou mat avec une  finition pelliculée pour un meilleur rendu.
impression en ligne finition brochure
finition brochure

Impression finition brochure Avantages:

  • Cela permet une impression rapide sans minimum de commande puisque les équipements sont équipées de modules de piqûre à cheval intégrés qui font que le pliage et l’agrafage se font directement après  l’impression.
  • Rapidité d’exécution puisque il est possible sur nos équipements d’imprimer dans la journée jusqu’à 1000 exemplaires d’une brochure avec une livraison en 24h
  • Grâce à nos tarifs en ligne, et un service d’expédition en 24h, il est possible de recevoir le lendemain vos brochures pour une commande valide avant 10h

 

Impression du livre de Dominique Tissier

L’imprimerie en ligne Kalikrea.com a réalisé dernièrement l’impression du dernier livre de Dominique Tissier “Les oiseaux des coteaux & Monts du Lyonnais” aux éditions Chante-Ruisseau. Le cahier des charges imposant une impression de qualité , en respectant l’environnement avec un budget …. très serré… En effet il s’agit d’une association qui souhaite faire découvrir et aimer la nature et l’environnement autour de Lyon afin de les préserver. L’impression du livre à été faite sur du papier recyclé 140g au format 21cm par 27 avec une finition dos carré collé PUR.

L’auteur, Dominique TISSIER, qui prospecte la région depuis de nombreuses années, nous fait découvrir notre patrimoine naturel et nous aide à reconnaître les espèces, où et quand les trouver, avec des anecdotes locales et de magnifiques photos, faites par l’auteur et d’autres photographes passionnés de nature, Sébastien MAJEROWICZ, Loïc LE COMTE, Rémi RUFER, Frédéric MANDRILLON et quelques autres.

Le livre est disponible à la vente au prix de 24 euros

+ d’infos sur le site de l’association : chante-ruisseau.over-blog.org

Letterpress, L’effet vintage

Retour en force du vintage : LETTERPRESS

L’impression letterpress ou impression typographique est une ancienne technique qui revient aujourd’hui à la mode dans le domaine de la communication. Ce procédé, appelé “Letterpress”, est l’ancêtre de l’impression actuelle. Pendant presque 5 siècles, ce fut la seule technique d’impression. Cette technique ancienne à été remplacée ensuite par  le caractère en bois puis en en plomb et enfin remplacé par le cliché photopolymère. Ce matériau permet d’imprimer toutes les formes de textes et d’images à partir d’un fichier numérique.

L’effet Relief du débossage

Le procédé du letterpress est simple: un cliché en relief est d’abord encré avant d’être pressé contre le papier. Il allie l’impression en ton direct et le débossage; il s’agit d’une technique d’impression dans laquelle le papier est écrasé pour produire un effet de relief. En anglais, cela s’appelle “blind debossing”.  La technique n’est pas simple car faite à la main et réalisé par de vrais passionnés. L’impression demande du temps et le rendu n’est pas comparable à l’impression d’aujourd’hui. Il faut accepter les légers « défauts » d’impression.

Quelques contraintes à respecter : Typo 6 pts minimum, espace 2 pts mini et épaisseur 1 pt minimum.

Pour le choix couleur: utilisez la palette pantone non couché (uncoated)

Comment trouver le titre d’un livre ?

Trouver le titre d’un livre est une étape très importante pour son succès. En effet, le titre est une accroche qui fait partie du livre et qui va décider de son succès. Il s’agit de retenir l’intérêt, informer, donner envie au lecteur potentiel. Lorsque l’auteur est peu connu, seul le titre peut-être utilisé comme impulsion, il doit être singulier mais révélateur.

Le titre d’un livre est la promesse de l’auteur

La première étape de recherche du titre est explicitement de faire un travail de recherches. Prendre du temps pour décider et confirmer de l’efficacité et du charme d’un titre. Ne pas hésiter à faire une liste sémantique sur le genre, l’histoire, le dénouement, le cœur et vos impressions sur le livre. Le titre pourrait-être une succession de mots exprimant une succession d’idées.

Un livre est une action, un titre est une promesse. Savoir décrire et expliquer ce que le livre promet d’émotion, d’inattendu et de singulier. Ne pas révéler trop d’indices, retenir le suspens, trouver le juste milieu dans l’œuvre que vous avez peaufiné durant de journées et des nuits entières. Pour trouver un titre cocasse, il faut une bonne dose d’inventivité, de perspicacité et savoir ouvrir les limites de notre conscient. Prendre du recul et mélangez des idées. Trouver une idée et reformulez, dépendamment du genre et du contexte de l’histoire, jusqu’à satisfaction. C’est souvent le meilleur moyen de trouver.

Le travail pour soi est le travail sur soi

Prendre du recul et laisser reposer. L’enthousiasme et l’effort de la veille freinent la productivité. Les titres n’échappent pas à la règle. Laisser mijoter votre inconscient, reposer vos idées et revenez-y lorsque votre esprit sera frais et renouvelé. Une fois le bon titre trouvé, vous le sentirez avec une évidence  déconcertante au croisement de réflexion et d’interrogations. Il vient souvent comme une illumination, une idée flash, rarement quand vous y avez trop pensé. Une fois trouvée, demander l’avis de son entourage et parfois même de professionnels, est le meilleur moyen de valider son idée. Indispensable pour ne pas risquer des difficultés dans les prochaines étapes, vérifier l’authenticité de votre titre avant de le lancer sur la plateforme numérique. Pour se démarquer sur Internet, il faut être lisible, visible et spécial.

Imprimer son livre sur internet

Lorsque le travail de promotion et de lancement du livre a été fait, il faut penser à imprimer votre livre. Le plus grand avantage mais également inconvénient de l’auto-publication est que chaque action allouée au lancement du livre doit être fait par l’auteur lui-même. Imprimer un livre en fait partie. Des Editeurs-Imprimeurs offrent une prise en main complète sans toutefois, imposer à l’auteur leur mode de travail. Ils s’occupent uniquement du volet technique.

Comment rédiger une thèse de doctorat ?

Pour rédiger une thèse, vous aurez besoin de compétences transversales pour être riche et efficace. L’esprit de recherche, d’analyse et de synthèse sont mis à contribution les uns au service des autres. L’écriture d’un tel ouvrage suppose non seulement des connaissances, des capacités évidentes de rédaction sur le long terme et enfin de la persévérance.

Savoir rédiger une thèse étape par étape

Le premier conseil porte sur la fréquence de l’écriture. Pour rédiger une thèse, il est nécessaire d’écrire tous les jours en s’imposant l’effort dans une tranche horaire (30min par jour par exemple). Cela évitera de se retrouver à bachoter un travail fastidieux. N’hésitez pas à écrire par instinct au début et à revenir sur son travail pour l’enrichir et l’améliorer. La première écriture est toujours une écriture analytique et synthétique. La relecture et la deuxième écriture sont les moyens d’enrichir, de structurer et de détailler l’argumentation. On écrit un premier jet pour ensuite, pouvoir se recorriger et prendre du recul sur ce qui a été écrit, une opportunité de faire mieux.

Le free writing est un moyen de dépasser les blocages que peuvent avoir les moins initiés ou le manque d’inspiration des plus initiés. Il consiste à faire un brainstorming sous forme de phrases. Il est ainsi plus facile de partir d’un brouillon pour rédiger une thèse, que de rien. Concrètement, il faut trouver un point de départ qui sera le thème, le sujet, le concept etc. Puis s’imposer une limite spatio-temporelle précise. Ensuite, brainstormer sans limite, écrire tout ce qui vient à l’esprit sans se préoccuper des fautes de grammaire, d’orthographe, de syntaxe, de structure ou de références. Et enfin, insérer les mots clés et mots techniques dans les phrases. Ne vous arrêtez qu’après la fin de la plage horaire.

Les textes à inscrire dans une thèse de doctorat sont plus argumentatives qu’informatives. Savoir vendre son travail, expliquer sa plus-value. La différence dans une thèse se trouve dans son contenu. Pour rédiger une thèse, on cite les détails, on présente des arguments, on détaille le contexte et on documente.

Rédiger une thèse : connaître les secrets du détail

  1. Evitez les métaphores. Les données seront précises et l’argumentation prouvée ou illustrée.
  2. Allégez le texte, les phrases. Révisez la langue, le style et le ton.
  3. Soignez la mise en page, la ponctuation et tout ce qui est relatif à la mise en forme.
  4. Adaptez le style à la longueur. Le rythme et la disposition des textes donneront l’envie au lecteur d’aller plus loin.

Obtenir un feedback sur votre thèse

Le plus important dans le travail fini, est de savoir chercher un feedback. Ayant élaboré ce travail seul, l’auteur n’a pas le recul nécessaire pour juger de la qualité de son travail. Il faut de ce fait, confronter votre travail au regard des autres. Les écrits n’en seront que meilleurs. Les personnes à solliciter pour le feedback peuvent être des initiés comme des personnes n’ayant aucune connaissance du sujet. Vos écrits doivent être clairs, riches et précis. Seules des personnes extérieures sont capables de vous le dire. Une fois votre travail finalisé, vous pouvez passer à l’impression en ligne de votre thèse.

Comment écrire une bande dessinée ?

La création d’une bande dessinée est aussi amusante que fastidieuse. Ce genre littéraire graphique combine illustrations et histoires. Pour réussir à écrire une bande dessinée, il faut respecter certains repères. Il n’existe pas qu’un seul style ou une seule méthode. Néanmoins, vous n’aurez qu’une seule chance de réussir une bande dessinée de qualité.

Rendre sa trame captivante

Pour écrire une bande dessinée, il faut que l’histoire soit captivante et adaptable en image. L’histoire et les personnages doivent être rythmés. Ecrire une bande dessinée est le compromis entre un roman et un film. Les paragraphes doivent être courts et non-figés ni dans le temps ni dans l’espace. La narration doit être rapide, précise et efficace.

Les personnages de la bande dessinée

Commencer à mettre les personnages en mouvement et à accélérer le rythme de l’histoire, dès l’écriture. Il est nécessaire d’explorer les points d’intrigues intéressants et les repères de progression de l’histoire ainsi que des personnages. Comme pour toutes les œuvres littéraires, les personnages doivent avoir un caractère singulier qui va les distinguer des autres personnages lambda. Il sera également plus facile de faire évoluer ces derniers dans l’histoire.

En règle générale, le personnage de bande dessinée veut quelque chose qu’il n’arrive pas à obtenir. Les qualités, défauts, doutes et actions du personnage principal seront donc la source de l’intrigue. Ce personnage doit être typé avec ses forces et faiblesses, il a autant de désirs que de craintes le plus souvent vécues dans la vie réelle pour aider les lecteurs à s’identifier à ce dernier sans pour autant lui enlever son caractère héroïque.

La force de l’intrigue se trouvera dans la présentation d’un problème dont les solutions seront aussi vastes que complexes, sans dévoiler jusqu’à la dernière minute, la solution optée par le personnage.

Transformer les paragraphes en maquettes

La première étape est de créer une chronologie dans l’histoire. Le déroulement et la progression des actions des personnages doivent être logiques. Il sera ainsi plus aisé de rédiger les dialogues. Une fois ces actions faites, il faut à présent créer les planches pour mettre à plat l’histoire, les personnages et les illustrations. Fixez le nombre de cases et de lignes des dialogues, le style et l’emplacement des cases. Prenez la chronologie et les moments forts de l’histoire. Il n’y a pas de règles pour écrire une bande dessinée. Partir des cases ou partir de l’histoire, chaque auteur imposera son style. N’oubliez pas de confronter vos illustrations avec votre texte et vice versa. L’équilibre entre mots et images seront les clés du succès de votre œuvre.

Soigner le style et les détails de la bande dessinée

Une fois le plus gros du travail fait, il faut penser à soigner le style et le reste des détails comme les couleurs, les formes et les ombres ou encore les bruitages textes. Ces détails pourraient être délégués à un professionnel. Toutefois, l’auteur devra faire lui-même une ébauche afin d’éviter toutes erreurs de placement ou d’interprétation des spécificités de la dynamique de l’histoire, des dialogues et des personnages. Lorsque ces étapes seront bouclées, il faudra penser à la reliure et l’impression de votre bande dessinée.

10 clés pour réussir et imprimer son flyer

Le flyer est un moyen de communication très prisé par les commerciaux. Comme une carte de visite, il vous permet de vous faire connaître sans avoir à débourser des sommes faramineuses en matière de publicité. Vous trouverez ici 10 conseils clés pour réussir vos flyers.

Adoptez la méthode AIDA

Attirez l’Attention du consommateur en sachant vous démarquer. Puis vient le fait de susciter l’Intérêt dès le premier regard. Vous devrez ensuite provoquer le Désir de votre consommateur en l’attirant vers votre produit. La dernière étape est d’inciter votre consommateur à l’Action, le conduire à l’achat.

Une accroche percutante

Votre accroche doit être facilement mémorisable et présenter le caractère fondamental de votre offre. Il s’agit d’attirer l’attention du consommateur et de lui donner envie d’en savoir plus.

Les informations essentielles

Vérifiez que vos coordonnées sont présentes sur votre flyer : adresse, site internet, numéro de téléphone. Après tout, vous ne les distribuerez pas uniquement dans le secteur où votre commerce se trouve.

Des images attirantes

Connaissez-vous l’adage « une image vaut plus que 1000 mots » ? Trouvez le visuel approprié pour attirer la curiosité : un flyer agréable pour les yeux assurera sa lecture.

Peu de textes, peu de polices

Suscitez et éveillez l’intérêt du lecteur. Ne le noyez pas sous les informations : allez droit à l’essentiel. Rappelez-vous : trop d’informations tuent l’information. Pour ce qui est de la police à utiliser, deux feront l’affaire.

Choisissez le bon moment et le bon lieu

Réfléchissez au moment de la journée qui vous sera profitable : un moment où les gens sont nombreux et disponibles. Préférez la fin de l’après-midi : les personnes rentrant chez elles ne sont plus préoccupées par leurs tâches de la journée. Choisissez les lieux très fréquentés comme les sorties de métro.

Le choix des prestataires

Le choix du prestataire est un élément clé dans la réussite de votre flyer. Choisissez votre imprimeur en ligne tôt pour l’impression de votre flyer afin de pouvoir faire le point sur les spécificités techniques.

Evitez les fautes de français

Faites des prototypes et relisez-les autant que possible. N’hésitez pas à faire relire vos flyers par des personnes extérieures.

Le bon format

Choisissez un format adapté à la clientèle et aux produits proposés. Pour une offre de la Saint Valentin, un flyer en forme de cœur attirera l’œil. Concernant le support utilisé, jouez sur le grammage, le format et la qualité d’impression. 

Un flyer réussi : un achat garanti

Votre flyer doit aborder une offre claire. Accompagnez votre distribution de flyer d’une offre à durée limitée pour inciter à un achat rapide. En une lecture, toute personne doit comprendre qui vous êtes, ce que vous proposez et ce dont il peut profiter grâce à votre flyer.

Imprimerie en ligne : les avantages

Le secteur de l’imprimerie en ligne est en pleine évolution et connait un succès important auprès des entreprises, notamment grâce aux économies qu’il offre.

Service client à la hauteur.

La qualité d’un service client est une condition sine qua none pour une entreprise qu’elle soit virtuelle ou physique. Les professionnels de l’imprimerie en ligne sont souvent joignables 24/24 et 7/7 et proposent très souvent un service de chat pour répondre aux questions des visiteurs.

Prix avantageux.

Le prix proposé par les imprimeurs en ligne reste très attractif. Majoritairement moins couteux que les imprimeries traditionnelles. De plus, le visiteur peut souvent estimer son projet d’impression directement en ligne. La concurrence qui sévit sur le Web impose aux imprimeurs de stabiliser leurs prix tout en proposant leurs gammes à des tarifs les moins onéreux possible.

Un gabarit type.

Les gabarits sont une aide précieuse pour les supports de communication. Ils permettent un gain de temps non négligeable dans la conception des fichiers d’impression. Grâce à ces gabarits, le design peut être contrôlé. Les imprimeries en ligne disposent également de graphistes pour vérifier les commandes ou assister les clients.

Large gamme.

Un large choix de supports de communication et outils de PLV sont à disposition des clients. Rapports, thèses, dépliants, brochures, carte de visite, livre, roll-up, flyer… A l’exemple des gammes de papiers, plusieurs types de grammages, matières et formats sont proposés : affiche fluo, carte adhésive, totem… Plusieurs options d’impression et de reliure peuvent également être choisies pour personnaliser au maximum sa commande.

Rapidité et flexibilité.

Les délais d’exécution et de livraison de l’imprimerie en ligne reste l’un des avantage des les plus importants. Très souvent, il est possible de recevoir ses documents sous 24h de délai.

De plus, avec l’impression en ligne, vous pourrez apporter les corrections et les modifications nécessaires même au cours du traitement de vos commandes.

Qualité professionnelle.

Le client peut non seulement réaliser sa propre maquette en ligne et l’impression se fait après sa validation, ce qui réduit considérablement le risque d’erreur ou d’insatisfaction. De plus, il est possible d’imprimer ses supports en haute définition, avec des couleurs plus riches et des images nettes. Enfin, le suivi des commandes peut être consulté en temps réel.

Personnalisation.

Il est possible de personnaliser une commande, allant du choix du format aux choix de livraison. Cela reste l’un des points forts de l’impression web.

En somme, l’imprimerie en ligne permet aux clients de gagner du temps dans les délais de commandes et dans les prix. Ce choix reste très avantageux pour les PME.

Comment choisir un imprimeur en ligne ?

Vous devez imprimer votre travail et cela assez rapidement mais, comment choisir un imprimeur en ligne ? 

L’auto-édition est une excellente option pour les personnes qui cherchent à maîtriser pleinement leur contenu. Elle est devenue une option de plus en plus populaire, même pour les auteurs chevronnés. Les achats en ligne ont introduit un niveau de facilité unique pour la génération d’Internet. Mais une réalité virtuelle de commodité ne peut pas offrir : un jugement instantané. Lorsqu’on passe par l’imprimerie en ligne, on ne peut pas toujours savoir ce qui se passe dans les coulisses. 

L’imprimeur en ligne possède-t-il une page de témoignage ?

Les clients satisfaits sont les meilleurs indicateurs de toute entreprise. Une longue liste de retours positifs est la meilleure indication que vous avez trouvé le bon imprimeur en ligne. Assurez-vous également que la société offre une garantie de satisfaction à 100%.

Si vous n’êtes pas satisfait du produit fini, vous devriez y recourir pour corriger l’erreur. Cherchez qui offre une large sélection de produits de qualité à choisir ? Recherchez l’imprimeur en ligne qui vous permet d’imprimer des cartes de visite, des dépliants, des menus, des bannières, des brochures et d’autres produits en papier dans divers articles en papier, ainsi que des articles non-papier tel que des t-shirts, des tasses, etc.

L’expérience de l’entreprise est primordiale. Depuis combien de temps cet imprimeur en ligne est-il en activité ? Vous pouvez même  aller plus loin et leur demander des échantillons. Une imprimerie en ligne de haute qualité pourra vous fournir des échantillons de travail réalisé dans le passé. Demandez-leur de vous l’envoyer afin que vous puissiez évaluer leurs résultats avant d’investir dans leurs services.

Un imprimeur en ligne doit être facile à joindre

Une fois que vous avez fait le choix de votre imprimeur en ligne, entamez une conversation avec eux. Voyez si elles répondent rapidement à vos attentes et vos besoins et si les employés sont en mesure de répondre à toutes les questions que vous avez concernant le processus d’impression.

Votre représentant de vente répond-il lorsque vous appelez ? À quoi ressemble le système de vérification de l’imprimerie ? Pouvez-vous soumettre vos fichiers graphiques en ligne ? Lorsque les délais sont courts et que les budgets sont étroits, les erreurs peuvent avoir des conséquences importantes. Les chances sont que vous avez assez sur votre assiette pour vous inquiéter sans avoir à vous demander si votre appel sera retourné en temps et en heure ou si les fichiers que vous avez envoyés sont au bon format.

Les outils de conception et vérification en ligne

L’imprimeur en ligne propose-t-il des outils de conception en ligne? Qu’ils soient des outils d’édition créatifs, ou la possibilité de travailler avec un graphiste, il s’agit d’un domaine clé à considérer. Les meilleurs imprimeurs en ligne fournissent des modèles téléchargeables pour diriger votre conception, ainsi que toute une série de préconception que vous pouvez utiliser. De nombreux imprimeurs en ligne offrent des modèles compatibles avec InDesign, Photoshop et d’autres types de fichiers.

Que se passe-t-il après la fin de la conception et que vous avez téléchargé vos fichiers ? Aurez-vous l’opportunité de voir une preuve en ligne avant l’impression réelle ? Ceci est très important, car il vous donnera l’opportunité de passer en revue tous vos fichiers téléchargés et de détecter les erreurs éventuelles lors de la conception / processus de création de fichiers.

Comment réussir son mémoire ?

Le but de l’écriture d’un mémoire est de produire un travail original de recherche sur un sujet clairement défini. Habituellement, le mémoire est le travail indépendant le plus important dans le programme de premier cycle. Alors qu’une thèse est généralement associée à des diplômes de maîtrise, bien que ces termes puissent être interchangeables et varient selon les pays et les universités. Le mémoire est donc susceptible d’être le travail le plus long et le plus difficile qu’un étudiant ait jamais terminé. Il peut cependant être un travail très enrichissant, car, à la différence des essais et autres tâches, l’étudiant peut choisir un sujet d’intérêt particulier et travailler de sa propre initiative.

Réussir son mémoire : adopter une bonne méthodologie

La partie la plus essentielle pour réussir son mémoire est la méthodologie. La méthodologie décrit le fondement philosophique large de vos méthodes, de vos recherches choisies. Et ce, y compris si vous utilisez des méthodes qualitatives ou quantitatives, ou un mélange des deux pourquoi pas ?

Vous devriez être clair sur la base académique pour tous les choix de méthodes de recherche que vous avez faites. «J’étais intéressé» ou «Je pensais …» n’est pas suffisant. Vous devez fournir de bonnes raisons académiques pour votre choix.

Si vous soumettez votre mémoire dans les sections, avec la méthodologie soumise avant d’entreprendre la recherche, vous devez utiliser cette section pour indiquer exactement ce que vous prévoyez faire. La méthodologie devrait être liée à la littérature pour expliquer pourquoi vous utilisez certaines méthodes et les bases académiques de votre choix.

Si vous soumettez en tant que thèse unique, la méthodologie devrait expliquer ce que vous avez fait. Et, ce avec tous les raffinements que vous avez faits au fur et à mesure que votre travail a progressé. Encore une fois, il devrait avoir une justification académique claire de tous les choix que vous avez faits et être lié à la littérature.

Opter pour un style d’écriture adéquat

Les mémoires et les articles académiques utilisés doivent toujours être écrits à la troisième personne et à la voix passive. Par exemple, vous pouvez écrire : “Une expérience a été effectuée pour tester … Cependant, de nombreuses revues se sont éloignées de cette convention. Elles demandent la première personne et la voix active, ce qui vous obligerait à écrire «J’ai effectué une expérience pour tester …».

Vérifiez auprès de votre université leurs exigences avant de commencer à écrire. Si vous ne trouvez pas de directives, demandez à votre superviseur et/ou à la personne qui marquera votre thèse concernant leurs préférences. Assurez-vous que la voix et la personne soient cohérentes. Quel que soit le style préféré, maintenez un langage simple et sans jargon.

Utilisez des mots et des phrases courtes et simples dans la mesure du possible. Les phrases courtes sont bonnes, car elles sont plus faciles à suivre. Toute phrase qui s’exécute à plus de trois lignes doit être réduite ou divisée.

Apporter un soin particulier à la conclusion et autre section

Une fois que vous avez complété le corps principal de votre mémoire, vous devez vous soucier de tirer vos conclusions et d’ajouter des pages supplémentaires.  Intégrez notamment une table des matières. Votre université peut avoir des lignes directrices, mais, sinon, vous devrez utiliser votre propre jugement.

Cependant, il est normal d’inclure une section courte à la fin de votre thèse qui établit vos conclusions. Votre conclusion n’a pas besoin d’être très longue. Plus de cinq pages sont généralement suffisantes, bien que des recommandations détaillées pour la pratique requièrent plus d’espace. Une fois que vous serez prêt vous pourrez passer à l’impression en ligne de votre mémoire.