Pour rédiger une thèse, vous aurez besoin de compétences transversales pour être riche et efficace. L’esprit de recherche, d’analyse et de synthèse sont mis à contribution les uns au service des autres. L’écriture d’un tel ouvrage suppose non seulement des connaissances, des capacités évidentes de rédaction sur le long terme et enfin de la persévérance.

Savoir rédiger une thèse étape par étape

Le premier conseil porte sur la fréquence de l’écriture. Pour rédiger une thèse, il est nécessaire d’écrire tous les jours en s’imposant l’effort dans une tranche horaire (30min par jour par exemple). Cela évitera de se retrouver à bachoter un travail fastidieux. N’hésitez pas à écrire par instinct au début et à revenir sur son travail pour l’enrichir et l’améliorer. La première écriture est toujours une écriture analytique et synthétique. La relecture et la deuxième écriture sont les moyens d’enrichir, de structurer et de détailler l’argumentation. On écrit un premier jet pour ensuite, pouvoir se recorriger et prendre du recul sur ce qui a été écrit, une opportunité de faire mieux.

Le free writing est un moyen de dépasser les blocages que peuvent avoir les moins initiés ou le manque d’inspiration des plus initiés. Il consiste à faire un brainstorming sous forme de phrases. Il est ainsi plus facile de partir d’un brouillon pour rédiger une thèse, que de rien. Concrètement, il faut trouver un point de départ qui sera le thème, le sujet, le concept etc. Puis s’imposer une limite spatio-temporelle précise. Ensuite, brainstormer sans limite, écrire tout ce qui vient à l’esprit sans se préoccuper des fautes de grammaire, d’orthographe, de syntaxe, de structure ou de références. Et enfin, insérer les mots clés et mots techniques dans les phrases. Ne vous arrêtez qu’après la fin de la plage horaire.

Les textes à inscrire dans une thèse de doctorat sont plus argumentatives qu’informatives. Savoir vendre son travail, expliquer sa plus-value. La différence dans une thèse se trouve dans son contenu. Pour rédiger une thèse, on cite les détails, on présente des arguments, on détaille le contexte et on documente.

Rédiger une thèse : connaître les secrets du détail

  1. Evitez les métaphores. Les données seront précises et l’argumentation prouvée ou illustrée.
  2. Allégez le texte, les phrases. Révisez la langue, le style et le ton.
  3. Soignez la mise en page, la ponctuation et tout ce qui est relatif à la mise en forme.
  4. Adaptez le style à la longueur. Le rythme et la disposition des textes donneront l’envie au lecteur d’aller plus loin.

Obtenir un feedback sur votre thèse

Le plus important dans le travail fini, est de savoir chercher un feedback. Ayant élaboré ce travail seul, l’auteur n’a pas le recul nécessaire pour juger de la qualité de son travail. Il faut de ce fait, confronter votre travail au regard des autres. Les écrits n’en seront que meilleurs. Les personnes à solliciter pour le feedback peuvent être des initiés comme des personnes n’ayant aucune connaissance du sujet. Vos écrits doivent être clairs, riches et précis. Seules des personnes extérieures sont capables de vous le dire. Une fois votre travail finalisé, vous pouvez passer à l’impression en ligne de votre thèse.